Dans 6 jours, des bénévoles de la construction non‐​formés risqueront de se blesser à leur frais


Le 23 novembre, des bénévoles non‐​formés et n’ayant pas suivi le cours en santé et sécurité sur les chantiers de construction pourront effectuer des travaux de construction et ce, SANS être protégés par la CNESST.

Est‐​ce que le gouvernement a oublié que l’industrie de la construction est le secteur où il arrive le plus d’accidents de travail au Québec ? Le nouveau Règlement sur les travaux bénévoles de construction autorisera quiconque à poser des fenêtres, des portes, ou du granit (pour ne citer que ces exemples), SANS encadrement, SANS équipement de protection, SANS formation en santé et sécurité et SANS être assurés en cas d’accident.

VOUS VOUS DEMANDEZ QUEST-CE QUI ARRIVERA À UN BÉNÉVOLE EN CAS DE BLESSURE ? NOUS AUSSI.

Membres de la CSD Construction, posez vos questions à la ministre du Travail : ministre@travail.gouv.qc.ca ; dvienbell@assnat.qc.ca