Chantier du CHUM : la CSD Construction demande l’utilisation du principe de précaution pour éviter toute éclosion de légionellose


Quatre cas de travailleurs craignant d’avoir contracté la légionellose ont été enregistrés dans la région de Montréal. Selon un article de La Presse, « une des tours du CHUM présentait un niveau élevé de bactéries ».

Au regard de l’historique en santé et sécurité du chantier du CHUM, la CSD Construction estime qu’il serait préférable d’utiliser le principe de précaution en fermant le chantier pour un nettoyage complet et une décontamination de tous les systèmes de ventilation.

Selon le président de la CSD Construction, Daniel Laterreur, « tout porte à croire que le CHUM est un chantier à risque, surtout pour ceux qui travaillent dans les tours de refroidissement et les plombiers. Tout ce qui est susceptible d’abriter la bactérie doit être nettoyé. Historiquement, ça peut prendre plusieurs mois pour découvrir les sources d’exposition à la légionellose et pendant ce temps, des gens tombent malades et certains en meurent. On ne devrait pas prendre le moindre risque pour la sécurité et la santé des travailleuses, des travailleurs et de la population ».

Rappelons‐​nous qu’une grave éclosion de légionellose est survenue à Québec en juillet 2012. La contamination avait infecté 181 personnes et causé 14 décès. Pour savoir reconnaître les symptômes :http://sante.gouv.qc.ca/problemes-de-sante/legionellose/.