Coup d’envoi des négociations 2021–2025 dans la construction


Les associations syndicales et patronales ont déposé aujourd’hui les cahiers de demandes pour le renouvellement des quatre conventions collectives de la construction qui viendront à échéance le 30 avril 2021.

L’Alliance syndicale, qui regroupe les cinq associations syndicales de l’industrie de la construction, a rassemblé les revendications des travailleuses et des travailleurs en six grands enjeux :

  • Rémunération et pouvoir d’achat
  • Pérennité des régimes d’assurance et de retraite
  • Hygiène, santé et sécurité en chantier
  • Réussite des femmes dans l’industrie
  • Famille et qualité de vie
  • Application des conventions collectives

Les syndicats ont uni leurs revendications afin de créer un projet unique par secteur qui servira à la négociation avec les associations patronales. Les consultations ont été faites par chacun des syndicats au cours de l’été et de l’automne, selon les structures.

Les négociations de la construction touchent plus de 192 000 travailleuses et travailleurs et un peu plus de 25 000 employeurs. Le processus de négociation est encadré par la Loi sur les relations du travail, la formation professionnelle et la gestion de la main-d’œuvre dans l’industrie de la construction (Loi R‐​20).

À propos de l’Alliance syndicale

L’Alliance syndicale représente les 192 000 travailleuses et travailleurs de la construction dans le cadre des négociations de la construction. Elle regroupe les cinq syndicats représentatifs de la construction, soit la FTQ‐​Construction, le Conseil provincial (International), le Syndicat québécois de la construction (SQC), la CSD Construction et la CSN‐​Construction.

Les demandes :

Clauses communes

Résidentiel

Institutionnel‐​commercial et industriel (IC‐​I)

Génie‐​civil /​voirie