Demande de l’alliance syndicale


Au moment de la conclusion des dernières négociations et de la signature des conventions collectives, c’était impossible de prévoir la forte inflation actuelle. Aujourd’hui, les cinq associations syndicales ne restent pas là sans broncher devant cette situation.

Nous voulons donc entreprendre des discussions avec les associations patronales pour trouver une solution. Une lettre leur a d’ailleurs été envoyée dans le but de fixer des rencontres, en début d’année, sur une augmentation des taux de salaire 2023 et sur une majoration de frais prévus à certaines clauses qui y sont reliées. Nous visons une mise en vigueur le 1er mai 2023.

Importante précision ! Ces discussions ne toucheront qu’aux taux de salaire et aux frais prévus à certaines clauses qui y sont reliées. Il s’agit d’une situation exceptionnelle dans laquelle aucun autre sujet de négociation ne sera mis sur la table.

Nous vous tiendrons bien entendu informés de l’avancement de ce dossier.