Fermeture du chantier du CHUM : la CSD Construction exige des actions fermes de la part de la CNESST


Montréal, le 18 juillet 2016 – À la suite de la fermeture du chantier du CHUM qui touche plus de 2600 travailleuses et travailleurs, la CSD Construction demande à la CNESST d’afficher clairement à chaque entrée du chantier l’avis de fermeture ainsi que les conditions de réouverture au moment opportun.

Afin d’éliminer le danger lié à l’exposition à la chaleur identifié, le maître d’œuvre (Santé Montréal Collectif) doit, dans les prochaines heures, soumettre à la CNESST un plan d’action de prévention lié à l’exposition à la chaleur. Pour la CSD Construction, la seule solution réaliste est d’éliminer le problème à la source en installant des lignes de climatisation pour assurer une ventilation adéquate, un abaissement des températures et une filtration de l’air. « Quelque soit la solution trouvée et acceptée par la CNESST pour améliorer les conditions des travailleuses et les travailleurs du CHUM, nous exigeons que la CNESST s’occupe rigoureusement de faire respecter l’application de la décision qui sera prise » a demandé Daniel Laterreur, président de la CSD Construction.

La CSD Construction exige également que la CNESST affiche et diffuse à grande échelle toutes les conditions liées à la réouverture du chantier au moment venu.

Un problème connu depuis longtemps

Cela fait plusieurs mois que la CSD Construction sensibilise la Direction régionale Montréal 1 de la CNESST des problèmes récurrents de ventilation au CHUM qui peuvent causer de graves problèmes de santé aux travailleuses et travailleurs du chantier.