L’industrie de la construction au Québec

Selon les statistiques de 2016 de la Commission de la Construction du Québec (CCQ), l’industrie de la construction représentait 12 % du PIB du Québec avec une estimation de 46,2 milliards $ en valeur de dépenses en immobilisations.

L’industrie est constituée de quatre secteurs d’emplois principaux :


  • Secteur industriel
    (18 721 salariés actifs)
  • Secteur institutionnel et commercial
    (100 536 salariés actifs)
  • Secteur génie civil et voirie
    (35 816 salariés actifs)
  • Secteur résidentiel
    (55 471 salariés actifs)

Près de 25 700 employeurs actifs dans ces domaines.

Gestion de la main-d’œuvre dans l’industrie

La CCQ est chargée d’évaluer les besoins spécifiques des employeurs en main-d’œuvre et d’administrer l’offre de main-d’œuvre grâce au système de bassins correspondant à chacun des métiers et occupations de l’industrie. La CCQ s’occupe également de gérer la réglementation entourant l’industrie de la construction, comme la compétence de la main-d’œuvre et la mobilité à l’intérieur et hors de la province.

Qu’est-ce qu’une pénurie de main-d’oeuvre ?

Il y a pénurie de main-d’œuvre lorsque 95 % des travailleuses et travailleurs d’un métier ou d’une occupation sont au travail dans une région.

Afin de combler les besoins de l’industrie et d’augmenter le nombre de travailleuses et travailleurs disponibles, la CCQ permet l’ajout de nouveaux travailleurs, c’est ce qu’on appelle « l’ouverture des bassins de main-d’œuvre » du métier ou de l’occupation dans la région dans laquelle il y a une pénurie. De cette façon, des gens peuvent intégrer l’industrie de la construction sans avoir complété leur formation.

Évidemment, l’industrie de la construction privilégie l’accès des personnes diplômées aux chantiers de construction, mais lors d’une pénurie de main-d’œuvre, la CCQ permet l’accès aux personnes non-​diplômées.

Que sont les bassins de main-d’œuvre ?

Les bassins de main-d’œuvre sont répartis par métiers et occupations, ainsi que par régions du Québec. Ils assurent la priorité de l’emploi aux travailleuses et travailleurs vivant dans la région où l’emploi est offert. Une fois que l’ensemble des travailleuses et travailleurs d’un métier ou d’une occupation sont à l’emploi dans cette région, le bassin peut s’ouvrir à la main-d’œuvre qualifié d’une autre région ou à la main-d’œuvre sans formation.

Pour savoir comment intégrer l’industrie de la construction par l’ouverture d’un bassin, c’est ici !
Pour savoir comment intégrer l’industrie de la construction en tout temps, c’est ici !