Que comprend l’assurance motoneige ?


Le Québec compte plus de 180 000 motoneiges utilisées comme moyen de transport ou véhicule de loisirs. Vous êtes propriétaire de l’une de ces motoneiges ou songez le devenir ? Voici une petit guide qui vous aidera à comprendre et choisir les protections d’assurance répondant le mieux à vos besoins.

La protection obligatoire : l’assurance responsabilité civile
Au Québec, la loi exige que tout conducteur de motoneige détienne une assurance responsabilité civile d’au moins 500 000 $. Ainsi, si un accident dont vous êtes responsable survient sur les sentiers, c’est votre assurance responsabilité civile qui pourrait payer pour les blessures causées aux autres. C’est pourquoi les assureurs suggèrent fortement de choisir une limite d’assurance responsabilité civile de 1 ou 2M $ pour couvrir toutes les éventualités.

À ce sujet, la SAAQ ne couvre pas les blessures corporelles d’un conducteur de motoneige ou de son passager, sauf si l’accident survient sur un chemin public et s’il implique une motoneige ET une automobile.

Les protections optionnelles contre les dommages matériels à votre véhicule

Afin de protéger votre véhicule, vous pouvez choisir entre les trois couvertures suivantes :

  • La protection « Risques de collision et de renversement », qui couvre les dommages à votre motoneige lors d’une perte de contrôle ou d’un accident avec une autre motoneige.
  • La protection « Tous les risques sauf collision ou renversement », qui couvre les dommages causés par le feu, le vol, le vandalisme et d’autres risques.
  • La protection « Risques spécifiques », qui couvre le feu et le vol seulement. Cette couverture est populaire auprès des motoneigistes qui souhaitent réduire le coût de leur assurance

D’autres protections peuvent aussi être ajoutées à votre assurance motoneige :

  • La protection « Assurance de personnes » ou « F.A.Q. 34 », qui prévoit le remboursement de certains frais médicaux et le versement d’un montant à votre famille en cas de décès.
  • La protection « Valeur à neuf » ou « F.A.Q. 43 », qui permet d’obtenir un remboursement correspondant au prix d’achat du véhicule s’il est déclaré perte totale à la suite d’un accident couvert. Cette protection prévoit aussi le remplacement des pièces endommagées par des pièces neuves.

Comment calcule‐​t‐​on le coût de l’assurance ?

Chaque assureur a sa propre recette ! Par exemple, à La Capitale, une tarification personnalisée qui tient compte de l’ensemble des éléments suivants a été développée :

  • la force du moteur
  • la catégorie de la motoneige
  • l’usage que vous faites du véhicule
  • l’âge du conducteur
  • l’expérience du conducteur
  • le territoire

Le montant des franchises a aussi un impact sur le coût de l’assurance. La franchise est le montant que vous devez payer en cas de sinistre. Plus votre franchise est élevée, plus votre prime sera basse et vice versa.

Les montants maximaux de remboursement (limites) influencent également le coût de votre assurance. N’oubliez pas d’ajuster ces montants selon vos besoins. Par exemple, calculez la valeur des accessoires ajoutés à votre véhicule et vérifiez si le montant maximal de remboursement offert par votre assurance couvre bien tous vos équipements.

Vous avez d’autres questions ? N’hésitez pas à communiquer avec votre représentant en assurances ! Son rôle est de vous conseiller et de vous aider à comprendre les protections d’assurance les mieux adaptées à vos besoins.

Bonnes randonnées !

Pour faire une soumission d’assurance, cliquez ici.