La CSD Construction demande à la ministre du Travail de revoir le Règlement sur les travaux bénévoles de construction


À la suite de l’entrée en vigueur du Règle­ment sur les travaux bénév­oles de con­struc­tion, mis sur pied uni­latérale­ment par le gou­verne­ment libéral du Québec, la CSD Con­struc­tion a réu­ni, same­di le 2 décem­bre 2017, ses élus nationaux pour pren­dre fer­me­ment posi­tion dans ce dossier.

La CSD Construction revendique de la ministre du Travail le retrait des travaux bénévoles pour les entreprises de dix (10) employés et moins et aussi que les autres travaux bénévoles inclus dans le Règlement sur les travaux bénévoles de construction ne soient autorisés que par une dérogation accordée par la Commission de la construction du Québec (CCQ), tout en obligeant l’exécution des travaux dans des conditions sécuritaires ainsi que l’inscription à la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) pour tous les bénévoles effectuant ces travaux.

« Ce n’est pas com­pliqué, la CSD Con­struc­tion revendique la pro­tec­tion des emplois dans l’industrie par le retrait du règle­ment des 150 000 entre­pris­es de 10 employés et moins. Elle revendique aus­si que les autres travaux soient com­plétés dans les mêmes con­di­tions sécu­ri­taires que celles que tous les tra­vailleurs et les tra­vailleuses respectent actuelle­ment » martèle Daniel Lat­er­reur, prési­dent de la CSD Con­struc­tion.

Tous les acteurs de l’industrie se sont investis, et ce, depuis plusieurs années, afin de con­tr­er le tra­vail au noir. Il ajoute que « ce nou­veau règle­ment ouvre la porte toute grande à la pro­liféra­tion du tra­vail au noir. Puisque la min­istre n’a don­né aucun pou­voir ou moyens à la CCQ d’encadrer le tra­vail des bénév­oles, nous revendiquons fer­me­ment que les travaux inclus dans le règle­ment ne soient autorisés que par une déro­ga­tion ».

Cette déci­sion fait suite à l’entrée en vigueur du Règle­ment sur les travaux bénév­oles de con­struc­tion qui per­met, depuis le 23 novem­bre dernier, à des bénév­oles d’exécuter cer­tains travaux de con­struc­tion sans néces­saire­ment détenir de cer­ti­fi­cat de com­pé­tence dans, entre autres, les entre­pris­es de moins de 10 salariés, dans les écoles, dans tous les organ­ismes sans but lucratif, dans les hôpi­taux, dans les CPE, dans les com­mis­sions sco­laires, pour tous les pro­prié­taires-occu­pants de loge­ments locat­ifs (duplex, triplex, quadru­plex, etc.) et dans les syn­di­cats de copro­priété (con­dos) de qua­tre (4) unités et moins.

De plus, le règle­ment autorise désor­mais les tra­vailleuses et les tra­vailleurs de l’industrie tit­u­laires d’un cer­ti­fi­cat de com­pé­tence d’exécuter, bénév­ole­ment, tout tra­vail de con­struc­tion cor­re­spon­dant à leur cer­ti­fi­cat de com­pé­tence pour des organ­ismes de bien­fai­sance ou pour une per­son­ne, rel­a­tive­ment au loge­ment qu’elle habite ou qu’elle entend habiter.

La CSD Con­struc­tion est l’une des cinq organ­i­sa­tions syn­di­cales de l’industrie de la con­struc­tion au Québec. La CSD Con­struc­tion est un syn­di­cat auda­cieux, nova­teur et qui tra­vaille tou­jours dans le but de mieux servir l’intérêt des tra­vailleuses et des tra­vailleurs de l’industrie de la con­struc­tion. Le syn­di­cat est affil­ié à la Cen­trale des syn­di­cats démoc­ra­tiques (CSD), une cen­trale syn­di­cale québé­coise qui regroupe quelque 300 syn­di­cats affil­iés.

POSEZ UN GESTE CONCRETTRANSMETTEZ VOTRE REVENDICATION À LA MINISTRE DU TRAVAIL EN CLIQUANT ICI